Faire connaitre son blog

Publié le

1. Soignez votre contenu !

Là, c’est vraiment le conseil de base que tout le monde devrait bien avoir en tête. Pour attirer du monde, il faut proposer du contenu intéressant, fréquemment mis à jour et qui apporte vraiment quelque chose. Même chose, il est aussi primordiale de bien soigner son style. Ce qui fait le succès d’un blog, c’est avant tout le blogueur derrière. Les informations véhiculées sont importantes, bien entendu, mais c’est votre personnalité qui fera la différence.

Même chose, il y a aussi une erreur fréquente à éviter : ne proposer que des sujets d’actualités. Quand on tient un blog high-tech (c’est quand même le sujet que je connais le mieux), on est évidemment amené à commenter l’actualité et c’est important de le faire pour tenir ses lecteurs au courant. Mais ce n’est pas tout, il est aussi nécessaire de proposer des sujets de fond, des articles qui vous apporteront toujours des visiteurs.

Pour vous donner un exemple concret, les actualités que je diffuse m’apporte en moyenne 60% de mon trafic (je ne compte pas les abonnés RSS). Les 40% restants, ce sont des articles qui ont parfois plusieurs années d’ancienneté.

Plus globalement, il est important de toujours vous mettre à la place des internautes pour savoir quels sont les sujets susceptibles d’intéresser.

2. Soignez votre référencement !

Dans le monde de Oui-Oui, des lutins et des fées, on nous dit souvent qu’il n’y a que le contenu qui prime. Qu’il suffit d’écrire des articles intéressants pour se faire connaître. Ce n’est pas complètement faux mais ce n’est pas complètement vrai non plus. Vous pouvez écrire des articles vraiment formidables et n’avoir que très peu de visiteurs. Au contraire, vous pouvez aussi écrire de la merde et engranger des milliers de VU chaque jour.

Ce qui fait la différence, c’est le référencement. C’est grâce à cela que vous améliorerez votre visibilité sur les moteurs de recherche et c’est donc grâce à ça que vous attirerez plus de monde. Alors bon, le SEO est une science, je ne vais pas vous apprendre à bien référencer un site en quelques lignes (ça fera l’objet d’un prochain article) mais vous pouvez toujours vous documenter sur le web.

3. Utilisez des digg-like !

Là encore, c’est un conseil qu’on retrouve souvent d’une liste à une autre. Et pour cause puisque les digg-like vous permettent de toucher un public bien spécifique et donc de vous faire connaître. Il en existe évidemment des centaines sur le web mais, en ce qui me concerne, je me limite aux 4 digg-like suivants : Scoopeo, Fuzz, Enooorme et Blogasty. A eux quatre, ils réunissent des milliers d’utilisateurs et c’est une bonne base pour commencer à se faire un nom.

Mais attention, parce que les digg-like, ce n’est pas non plus la méthode miracle. Déjà, il faut savoir que les Home Page sont squattées par des communautés de blogueurs qui votent les uns pour les autres. Si vous la jouez en solitaire, vos articles n’arriveront que très rarement sur la page d’accueil de ces services. Je me doute que certains vont tiquer en lisant ces lignes mais c’est comme ça et on ne me fera pas croire le contraire.

Vous pouvez donc les utiliser, mais ne vous attendez pas à des résultats super impressionnants non plus. Perso, ils constituent entre 3% et 5% de mon trafic global.

4. Utilisez des médias sociaux et des services dédiés !

Des réseaux comme Facebook ou Twitter regroupe des dizaines de millions d’utilisateurs. Partant de ce principe, vous avez là une tonne de lecteurs potentiels. Et il est inutile d’avoir des centaines de contacts pour que vos informations soient vues et lues, effet boule de neige oblige. Vous pouvez fort bien n’avoir qu’une dizaine de contacts. S’ils trouvent vos articles pertinents, ils les relaieront à leurs propres contacts. Et ainsi de suite, évidemment.

C’est la raison pour laquelle il ne faut pas hésiter à publier vos articles sur ces réseaux. Pour se faire, de nombreuses solutions existent. Si vous utilisez Feedburner, il vous suffit d’utiliser la solution Socialize évoquée dans un billet précédent. Et pour Facebook c’est encore plus simple puisque vous pouvez facilement ajouter n’importe quel flux rss à votre mur, y compris celui de votre blog.

Autre solution, des services comme GeekBooster vont vous permettre d’échanger facilement des informations. De votre côté, vous afficherez des liens vers d’autres blogs du même type que le votre. En échange, les autres blogs afficheront des liens vers vos articles. Et le plus beau, dans l’histoire, c’est que la procédure est totalement automatisée.

5. Soyez présents sur d’autres blogs !

Quels que soient les sujets dont vous traitez, vous pouvez être certain que vous n’êtes pas le seul à en parler. Pour vous faire connaître, vous et vos articles, la meilleure des solutions consiste donc à être présent sur d’autres blogs. Là encore, plusieurs solutions existent. La plus accessible, la plus simple et la plus répandue, c’est encore de laisser des commentaires construits, intéressants et pertinents sur les blogs de votre choix.

Une autre alternative consiste à viser la blogroll des autres blogueurs. De mon point de vue, ce n’est pas la solution. Certes, cela pourra vous apporter quelques liens supplémentaires pour votre référencement, on est bien d’accord, mais ces liens n’incitent pas vraiment au clic. Personnellement, je crois même que cela ne m’est jamais arrivé de cliquer sur l’un d’entre eux.

En revanche, les encarts 125×125, beaucoup plus visuels, peuvent être plus pertinents. Petit bémol toutefois, ils sont généralement payants. Cela dit, sur la Fredzone, j’organise tous les mois un concours mettant en jeu trois des encarts 125×125 situés dans ma sidebar. N’hésitez donc pas à participer.

6. Interpellez les autres blogueurs !

Pour se faire une place sur la blogosphère, il faut commencer par se faire connaître des autres blogueurs. Et pour ça, la meilleure des solutions reste de les citer. L’égo des blogueurs est tel que nous nous amusons souvent à aller voir qui nous fait des backlink. En tout cas c’est ce que je fais, moi. Et il m’est souvent arrivé de faire ensuite le tour du propriétaire pour m’en faire une idée plus générale.

Résultat des courses, la plupart de ces blogs se sont ensuite retrouvés dans mon Google Reader et il m’arrive fréquemment d’en parler à l’occasion de mon Vent des blogs. Pour qu’on parle de vous, il faut donc commencer par parler des autres.

Précisons qu’en revanche, il est généralement déconseillé de contacter un autre blogueur par mail pour lui demander de venir faire un tour sur son blog. D’une, un blogueur reçoit généralement des dizaines et des dizaines de demandes identiques chaque jour et il ne peut donc pas répondre à tout le monde. De deux, c’est souvent mal vu dans la blogosphère et cela peut par conséquent porter tort à l’image de votre blog.

7. Publiez sur d’autres blogs !

De plus en plus de blogueurs ouvrent leurs portes et proposent à leurs lecteurs de rédiger des billets. Certains pensent que c’est de l’arnaque ou de l’exploitation (les contributeurs sont rarement payés) mais en réalité il n’en est rien. Le système est bien évidemment avantageux pour le blogueur-hôte qui voit ainsi donc contenu s’enrichir, certes, mais il l’est également pour le blogueur-invité qui a ainsi l’occasion de faire sa promotion à moindre coût.

D’autant plus que si votre article est pertinent, s’il intéresse le public du blog visé, alors ce dernier ira fatalement voir sur votre blog de quoi il en retourne. Et là, il suffit que votre contenu soit de qualité pour récolter, d’un coup, tout un tas de nouveaux lecteurs réguliers. Oui et si vous avez envie de publier un billet sur la Fredzone, ce n’est pas compliqué, il suffit de me contacter à l’adresse suivante : frederic.pereira(@)gmail(.)com.

8. Organisez des concours !

Là, c’est sans doute le point le plus épineux de cette liste. Pour marquer la différence avec les autres blogs, vous pouvez proposer des concours à vos lecteurs. Ces derniers peuvent être de différentes sortes et tous ne nécessitent pas forcément un investissement financier de votre part. Si vous tenez un blog sur l’infographie, par exemple, vous pouvez essayer d’organiser un concours de création. Seul bémol, si vous ne disposez pas d’un lectorat assez large, les participations risquent d’être assez limitées.

L’autre solution, c’est bien entendu de proposer des lots à gagner. Et là, par de miracle, soit vous sortez votre carte bleue et vous achetez vous même les lots (certains peuvent être bon marché mais néanmoins intéresser les internautes comme la Microsoft Arc Mouse qui coûte une trentaine d’euros), soit vous tentez d’établir des partenariats avec des enseignes. Et pour ce dernier point, autant vous dire qu’il vaudra mieux montrer patte blanche et avoir déjà quelques milliers de visiteurs uniques par jour.

9. Sortez de la blogosphère !

Les différentes blogosphères mondiales doivent représenter quelque chose comme 8% ou 10% du web. Bon, j’exagère sans doute un peu, c’est mon côté latin, mais le fait est qu’il n’y a pas que les blogs qui marchent et qui parviennent à fédérer d’importantes communautés. La plupart des sites d’actualités reçoivent chaque jour des dizaines de milliers de personnes et il en va de même pour certains forums spécialisés.

Dans tous les cas, pour vous faire connaître du plus grand nombre, il est nécessaire de sortir de la blogosphère. Si vous vous y cantonnez, vous parviendrez peut-être à vous faire une place, à fédérer quelques blogueurs, mais votre trafic restera relativement bas, et pour cause : il n’y a pas des millions de blogueurs. En revanche, il y a des milliards d’internautes.

Si vous éditez un blog dédié au webdesign, par exemple, n’hésitez pas à fréquenter les forums dédiés et à apposer l’adresse de votre site dans votre signature. Si vos interventions plaisent, les autres utilisateurs ne manqueront pas de venir le visiter.

10. Montrez vous patient !

Et c’est sans doute le conseil le plus important de cette courte liste. Dans tous les cas, un blog est avant tout une passion motivée par la volonté d’échanger autour d’un sujet donné. Oui, et comme toutes les passions, celle-ci n’est pas censée rapporter quoi que ce soit. Alors bien sûr, quand on publie sur internet, c’est avant tout pour être lu (sinon autant se monter un blog en local) mais ce n’est pas pour autant que vous devez griller les étapes.

Il faut donc y aller doucement. Si vous poussez trop, si vous attendez trop, vous finirez fatalement par être déçu. Et si vous êtes déçu, vous aurez moins envie de bloguer. Et si vous bloguez moins, alors votre blog finira aux oubliettes et tout sera terminé. Sachez donc vous économiser, prenez le temps d’apprécier ce que vous avez et essayez de ne pas trop vous projeter dans l’avenir.

Plus important que tout, il est nécessaire de bien relativiser les choses. Les blogueurs les plus connus ne le sont que des autres blogueurs. Demandez à votre boulangère si elle connaît Eric Dupin ou Loïc Le Meur et vous verrez que c’est loin, très loin même, d’être le cas. Les blogueurs ne sont pas des stars, ce ne sont pas des célébrités, ce sont juste des gens qui tiennent un blog et rien d’autre.

 

Commenter cet article

jenny 10/10/2010 15:23



Merci, je vais twitter ça et je mets la page sur Digg France et d'autres si ça peut servir à d'autres car votre site a l'air mal référencé quand même, le lien que j'ai mis c'est
http://www.digg-france.com



jenny 10/10/2010 15:23



michelle